Mon histoire de guérison

1527043_729762077059280_1786020225605284720_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Christine Caine est une prédicatrice et conférencière dont le ministère est international. Des centaines de milliers de croyants ont lu ses livres et l’impact et la faveur de Dieu sur cette femme sont remarquables. Issue d’un milieu extrêmement modeste, souffrant d’abus, de pauvreté et de rejet tout au long de sa jeunesse, Christine voit aujourd’hui le Seigneur se servir d’elle de façon phénoménale.
En 2008, Christine et son mari Nick ont fondé A21 Campaign, un organisme voué à lutter contre l’injustice de la traite des êtres humains.

MON HISTOIRE DE GUERISON :

« Chris, vous avez le cancer. » Pas tout à fait les mots auxquels je m’attendais à entendre lorsque j’ai atterrit à Sydney pour notre conférence Hillsong annuelle le 27 juin cette année.

C’était 9h en Australie et mon docteur aux EU avait appelé pour me donner les résultats de la biopsie de Thyroïde que j’avais faite avant l’embarquement de mon vol en Australie.

Cancer…

Ce mot inspire normalement la crainte, l’effroi et la terreur déferlant dans les coeurs des gens.

Cela semble si final. Terminal.

Chacun a connu quelqu’un, quelque part qui a, ou a eu, le cancer.

Mon propre père est mort de cancer du poumon quand j’avais 19 ans.

J’ai vu comment le cancer érode un organisme sain.
J’ai vu l’impact de la chimiothérapie dans le corps de mon papa , lui un homme indépendant, fort, devenir un homme frêle et faible.

Je l’ai conduit à l’hôpital pour ses traitements quand il ne pouvait plus conduire.
J’ai été assise dans la salle d’attente, l’attendant pour sortir de la chirurgie.
J’ai vu quel espoir reporté pouvait supporter la famille et en supporter le poids financier.

J’ai vu ma mère se sentir impuissante, désespérée, ayant peur
J’ai prié les prières désespérées, ferventes qui ont semblé ne changer rien.
J’ai connu la crainte engendrée par cette situation.

Ne vous y trompez pas, le mot Cancer, m’était familier.

J’ai 48 ans et ai vécu assez longtemps maintenant pour connaître beaucoup de personnes qui ont eu, ou ont actuellement le cancer. J’ai prié pour les multitudes des gens atteints du cancer.

Certains ont vécu, certains sont morts. Je continuerai toujours à prier pour les gens qui souffrent du cancer.

Pourtant , je ne me suis jamais attendue à être diagnostiqué avec cette maladie

Était cela l’étape suivante m’étais-je demandé ?

Était-il isolé et contenu, ou s’était-il étendu dans mes ganglions lymphatiques ?

J’étais une femme , remplie de foi, prêchant la Parole de Dieu.

« Leslie,dis-je, c’est bien.
Je vivrai chaque seconde de chaque jour que Dieu a prescrit pour moi pour vivre sur cette terre et ensuite je rentrerai à la maison.

Le diable n’a aucune autorité sur ma vie. Le sang de Jésus me couvre et Il me prendra à la maison quand Il me veut.
Je ne sais pas comment je rentrerai à la maison, mais je ne pense pas c’est le temps encore.

Je n’ai pas peur de mourir; c’est inévitable et je refuse juste de permettre au mot cancer de me saisir avec la crainte.
Dites-moi ce que nous devons faire. Je suis à une conférence cette semaine qui est à thème, » Aucun autre Nom, « et je crois qu’il y a un Nom qui est plus haut que le nom de cancer et c’est le Nom de Jésus.
Nous sommes sur un champ de bataille, pas une cour de récréation; il est temps d’aller à la guerre.

Vous me dites ce que je dois faire médicalement et je me battrai avec ceci et spirituellement , quoi qu’il arrive, Jésus aura la victoire finale.  »

Je savais qu’une arme avait été forgée contre moi. Je ne crois pas que la maladie vient de Dieu, parce que Dieu est bon et fait bon; mais je sais que nous sommes dans une bataille spirituelle et que de mauvaises choses peuvent arriver au peuple de Dieu parce que nous vivons dans un monde tombé.

• Je devais choisir de couvrir ce problème avec les promesses de Dieu.
• Je devais choisir de faire taire le géant de la peur en confessant la Parole de Dieu.
• Je devais choisir de voir la victoire en regardant par-dessus le mur qui était devant moi.
• Je devais choisir de marcher par la foi et non par la vue.
• Je devais choisir de combattre la peur par la foi.
• Je devais choisir de remplacer les faits par la vérité.
• Je devais choisir de m’entourer de guerriers de la foi qui marcheraient à travers le feu avec moi.
• Je devais choisir d’être constamment imprégnée de la Présence de Dieu.
• Je devais choisir de dévorer les promesses de la Parole de Dieu.
• Je devais choisir de faire taire la peur, le doute, l’incrédulité et la négativité.
• Je devais choisir de garder ma confession de foi.
• Je devais choisir la vie et non la mort.
Je ne connaissais pas l’ampleur de la bataille à venir, mais je savais que c’était la guerre…

Je devais toujours être la mère mes enfants.
Je devais toujours être une femme pour Nick.
J’avais toujours un ministère à faire fonctionner
J’avais toujours des engagements à honorer
J’avais toujours un livre qui devait sortir,
J’avais toujours le départ d’Automne du ministère  » femmes de Foi  »
J’avais toujours un regard sur le groupe d’adoration Hillsong.

C’était était une des saisons les plus occupées et une des plus grandes de mon année entière.
Si vous m’aviez demandé, je vous aurais dit que je n’ai pas eu le temps ou la marge d’aller dans une bataille de santé physique.
Mais les batailles ne viennent jamais aux temps commodes, n’est-ce pas ? j’ai dû croire que Dieu savait ce qui se passait dans ma vie et que s’Il m’y a conduite, Il m’amènerait par cela. La, Sa Grâce serait suffisante pour moi.

Sûrement Dieu me guérira immédiatement parce que j’ai besoin de ma voix pour faire toutes ces choses… Bien sûr, j’ai pensé ceci. Souvent.
Je veux dire, Il pourrait, n’est-ce pas ? Je crois que Jésus guérit toujours aujourd’hui.
Je crois en sa puissance surnaturelle, Comment autrement pourrais-je être sauvée, si je n’ai pas cru par la foi surnaturelle que Jésus Christ est né d’une vierge, est mort sur la croix, est monté de nouveau le troisième jour, est assis à la main droite du Père et reviens bientôt ?
Oui, à peu près tout que je crois exige la foi surnaturelle.

J’ai voulu être délivrée de cette situation, mais dix semaines plus tard, j’ai découvert que Dieu a voulu que je marche PAR ceci.

L’adorerais-je dans la fournaise ardente ?
Amènerais-je chaque pensée captive à lui dans cette saison ?
Aurais-je confiance en Dieu pendant le test ?
Pourrais-je toujours courageusement proclamer Son Message en ayant des réponses incomplètes ?
Aurais-je confiance en Sa Grâce au cours du processus médical ?
Compterais-je chaque jour comme un cadeau et sans le souci de demain ?
Serais-je plus passionnée d’âmes que jamais ?
Croirais-je pour plus de sauvés que jamais ?
Prierais-je pour les gens malades avec plus de foi que jamais ?
Resterais-je à mon poste peu importe que ?
Aurais confiance en Dieu pour mon avenir ?

Le Dieu qui était avec moi avant l’appel téléphonique était le même Dieu qui était avec moi après l’appel téléphonique. Il n’a pas changé.
Dieu est omniscient, donc j’ai dû avoir confiance en celui connaît tout.
Dieu nous modèle et nous attire tout prêt de lui.

« Bien-aimés, ne soyez pas surpris, comme d’une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous pour vous éprouver., Réjouissez-vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l’allégresse lorsque sa gloire apparaîtra »
( 1 Pierre 4/12 et 13 )

Je suis si reconnaissante pour chaque personne qui a prié pour moi pendant cette période, à mes frères fidèles et soeurs dans Christ qui sont des guerriers de prière et à qui je dois beaucoup.

Le mois de Juillet est devenu une série de tests, des ultrasons, plus de tests et plus d’ultrasons. J’ai été assise dans des salles d’attente pleines de patients atteints de cancer. Plusieurs étaient tous seuls. Je pouvais voir la crainte dans leurs yeux.
Mon coeur s’est presque arrêté quand j’ai observé un père et son fils dans la salle de soins.
Mon coeur bouleversé pour eux. La compassion m’a écrasé et je savais pourquoi j’étais là. Il fallait que je vois ceci, que je sente ceci.

J’ai dû saisir cette occasion d’apporter la lumière, la vie, l’espoir et la joie dans le milieu d’obscurité et le découragement.
Jésus était dans ces salles d’attente avec ces gens parce que Son Esprit vit en moi.
J’étais là, et il était là..
Serais-je assez courageuse pour étendre, toucher, aimer et prier pour ces gens ? Pourrais-je croire Dieu pour ceux qui ne pourraient plus croire pour eux ?

La tumeur dans ma gorge a été enlevée par chirurgie en août.

Ils ont oté la moitié de ma thyroïde; je n’aurai pas besoin de plus de médicaments et il n’y a maintenant aucune trace de cancer dans mon organisme.
Gloire à Jésus. Il a répondu à nos prières. Il a guéri mon corps. Et pour cela je suis si reconnaissante. Plus reconnaissante que je ne trouve les mots pour exprimer.

Il y a quelque chose dans la marche à pied par la vallée de l’ombre de la mort avec Jésus : Vous sortez victorieuse en Jésus !.

Vous voyez et entendez les choses plus clairement dans la vallée de l’ombre de la mort.
Je ne négocierais pas cette saison pour quoi que ce soit.

Pourquoi je n’ai pas été immédiatement guérie ?

Je ne sais pas. Mais je sais vraiment ceci : Jésus m’a guéri.

Parfois Dieu guérit par un miracle instantané surnaturel.
Parfois Il guérit en utilisant des docteurs et la médecine
Parfois Il nous prend à la maison et nous guérit là.

Qu’importe la façon dont Dieu procède : c’est son affaire.

Il est Dieu, souverain .
Mon travail est de croire qu’Il peut guérir vraiment aujourd’hui.
Le travail de Dieu est de faire l’impossible.

Dieu répond à notre foi.

L’impossible est là où Dieu commence.
Les miracles , c’est Dieu qui les fait.

Je ne sais pas quel est votre défi aujourd’hui, mais Dieu sait connaît ,
Dieu voit. Dieu se soucie. Dieu peut et veut agir pour vous.
Dieu peut faire trace un chemin là où c’ est impossible.

Dieu est bon. Dieu fait bon
……
Jésus peut guérir le cancer , à n’importe quelle étape.
Jésus peut guérir votre mal de dos.
Jésus peut ouvrir des utérus fermés.
Jésus peut guérir cette douleur chronique.
Jésus peut guérir ce mal de tête.
Jésus peut réparer votre coeur brisé.
Jésus peut renouveler esprit torturé.
Jésus peut guérir votre âme blessée.
Jésus peut vous sortir de ce désastre financier.
Jésus peut réconcilier cette relation.
Jésus peut vous aider à pardonner.
Jésus peut vous aider vous détourner de votre passé.
Jésus peut apporter l’espoir au milieu de votre désespoir.
Jésus peut déplacer cette montagne.
Jésus peut répondre à ce besoin.
Jésus peut sauver cette personne.
Jésus peut ramener vos enfants.
Jésus peut ouvrir cette porte.
Jésus peut amener ce partenaire dans votre vie.

Ce qui est impossible avec aux hommes est possible avec Dieu. Avec Dieu, toutes les choses sont possibles et rien n’est impossible

Je veux garder la foi et l’espoir vivant en vous. Je veux que vous continuiez à croire Dieu pour votre miracle.

Je ne sais pas ce qu’ apportera demain pour vous, mais je ne sais pas non plus ce qu’il apportera pour moi.

 » Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain! car, qu’est-ce votre vie? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît. 15 Vous devriez dire, au contraire: Si Dieu le veut, nous vivrons, et nous ferons ceci ou cela.
Vous êtes vivants pour aujourd’hui. Vous avez l’espoir pour aujourd’hui. Vous avez la foi pour aujourd’hui. » ( Jacques 4/14 et 15 )

Ne laissez pas la crainte, le souci, l’incrédulité ou le doute, l’anxiété vous voler demain et ce que vous avez aujourd’hui

NOUS AVONS AUJOURD’HUI !

Traduit par nos soins

L’original complet en Anglais :
http://christinecaine.com/content/my–of-healing/gjm8iw