Bonne année 2016 !

2016-joie

En ce début d’année, l’équipe d’Évènementielles tient à vous présenter ses meilleurs vœux pour 2016. Que 2016 soit pour vous toutes une année de grâce de l’Éternel.

Nous tenons tout particulièrement à déclarer sur nos vies une année de joie « car la joie du Seigneur sera notre force ! » (Néhémie 8 :10) !

Oui de la joie ! Nous aimons l’image ci-dessus, qui accompagne cette pensée car elle dévoile un joli clin d’œil :  le même mot lu à l’envers change totalement notre lecture et « 2016 » devient le mot « joie ». C’est là l’objet de cette pensée !

Nous ne nous permettrons pas de promettre une année sans épreuve ni de prétendre que l’année 2016 possède quelque chose de particulier qui la rendrait spéciale. Non, pas du tout !

Nous vivons sur cette terre tout comme vous avec les défis du quotidien, les attaques et luttes incessantes, qu’elles soient physiques, émotionnelles, concrètes ou dans nos pensées… Les épreuves sont belles et bien réelles et le resteront.

Nous savons aussi que pendant que nous vous annoncons la joie pour 2016, vous avez peut être commencé cette année par la perte tragique d’un être cher. Vous attendiez avec impatience la fin de 2015, qui vous avait tant criblée et vous espériez en 2016 un jour nouveau mais à peine commencée, 2016 vous a déjà frappée violemment.

Oui mesdames, si vous en doutiez, sachez que nous sommes parfaitement conscientes de la vie et de la société dans laquelle nous vivons ! Là où le taux de suicide et de dépression ne cesse d’augmenter et frappe les gens de plus en plus tôt. Là où les injustices sont de plus en plus fortes et présentes, là où l’être humain se sent de plus en plus seul, perdu, impuissant et découragé, et cela même au sein de nos églises, nos familles, et nos cœurs parfois !

Pourtant nous sommes là aujourd’hui pour vous annoncer la Joie pour 2016 et nous maintiendrons nos propos : 2016 sera une année de joie, non par l’absence d’épreuves mais par la grâce du Dieu vivant !

Dieu est toujours Dieu mesdames, Il ne change pas et aucune circonstance présente ou passée ne saurait nous séparer de son Amour.

Cet amour en qui nous mettons  toute notre confiance, notre foi, notre espérance est désormais notre joie ! Et c’est au nom de ce Dieu aimant vivant que nous annonçons la joie !

En proclament sur nos vies la joie du Seigneur, nous proclamons que nous allons modifier notre vision des choses  et vivre nos épreuves différemment, en les regardant sous un autre angle : LES YEUX FIXES SUR JÉSUS ! Celui qui peut faire par LA Puissance qui AGIT en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons ! (Éphésiens 3 :20).

Nous proclamons une année de grâce de l’Éternel, non en notre nom (cela serait sans effet), mais au nom puissant de Jésus-Christ !

« L’Esprit du seigneur est sur moi, [à dit Jésus], parce qu’Il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé. Pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libre les opprimés, POUR PUBLIER UNE ANNÉE DE GRÂCE DU SEIGNEUR ! » Il ajouta « AUJOURD’HUI cette parole de l’écriture que vous venez d’entendre est accomplie ! » Luc 4 :18,19 et 21.

Et oui mesdames nous vous invitons à réaliser qu’avant même que l’épreuve n’arrive notre Dieu a déjà prévu la solution (1 cor 10 : 13).

À saisir et nous emparer des promesses de Dieu pour nous, à les garder FERMEMENT sur nos cœurs au jour de la détresse. À espérer contre toute espérance, à appeler à la vie ce qui n’existe pas encore et à s’attendre à son accomplissement.

C’est pourquoi nous pouvons dire sans rougir ni avoir honte que « la Joie du seigneur est notre force ! »

Que « ses bontés ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leurs termes, elles se renouvellent chaque matin. Oh ! Que sa fidélité est grande « (lamentation 3 :22) !

Oui l’épreuve fait partie de la vie, et surtout de la vie chrétienne, mais nous déclarons que dès 2016 nous allons, nous battre pour garder, protéger et propager notre joie en TOUTES CIRCONSTANCES (1 Thessaloniciens 5 :16).

En conclusion :

« Comme attristé, et nous sommes TOUJOURS JOYEUX ; comme pauvre et NOUS ENRICHISSONS PLUSIEURS ; comme n’ayant rien et NOUS POSSÉDONS TOUTES CHOSES » (2 Corinthiens 6 : 10).

Soyez bénies !

Mélina