Fosse . Bénédiction ou Malédiction ?

DANIEL 6 :16
« Alors le roi donna l’ordre qu’on amenât Daniel, et qu’on le jetât dans la fosse aux lions. Le roi prit la parole et dit à Daniel : Puisse ton Dieu, que tu sers avec persévérance, te délivrer !

Ce que l’on sait de la mise à la fosse de Daniel, fut une conséquence directe de sa foi et de son obéissance, l’on pourrait s’étonner qu’un serviteur si fidèle comme Daniel se retrouve dans un tel endroit. La première question humaine qui nous vient à l’esprit est « Est-ce-normal ? ». Si un serviteur tel que Daniel s’est retrouvé dans un tel problème, alors pourquoi nous étonnons-nous de ce qu’un frère ou une sœur passe par une  situation parfois si difficile et complexe ?

Dans la vie du croyant, il arrive des moments où le chrétien se retrouve dans la fosse !!!

Aujourd’hui ces fosses ont plusieurs noms :

  • chômage,
  • célibat,
  • divorce,
  • problème financier,
  • maladie,
  • dépression, etc….

Et le monde chrétien s’étonne et se pose souvent cette question : qu’est ce qui se passe ? pourquoi ?

Daniel se trouve seul au fond d’un trou (dans la fosse, nous sommes seuls face au problème qui nous entoure), dans le noir, dans un lieu où rôdent des lions rugissant (la fosse aux lions – Daniel : 6.19). C’est ainsi que se déclinait cette fosse, et chaque personne qui était jetée dans cet endroit était sûre de ne pas ressortir vivante, c’est l’équivalence de la peine de mort.

Stratégie de l’adversaire :
Il y a plusieurs étapes qui se passent et que l’on pourrait qualifier de plan ou de stratégie de l’adversaire pour amener le croyant dans le fond, le fond du trou.

1-       La première étape est que la lumière semble disparaître : on ne ressent plus la présence de Dieu dans sa vie. D’où une désorientation du chrétien.

2-       Un sentiment d’isolement et d’abandon croît dans le cœur du chrétien : attention, là, nous parlons de sentiment = sentir + mentir ; et le roi du mensonge, c’est l’adversaire, et parfois nous basons notre foi sur des sentiments et non sur la parole faite chair et vivante, à savoir Christ.

3-      La durée : la durée est ce qui use le plus le chrétien, un mois ça va, 1 an, c’est déjà beaucoup plus difficile, 5ans, 10ans, 20ans…

A chaque étape du temps, notre attitude face à la fosse dans laquelle nous sommes, influe sur notre attitude intérieure et extérieure.

Intérieur :
Les premiers temps dans la fosse nous voulons réagir, alors nous faisons des efforts, on prie, on partage avec l’Église, puis on jeune, toujours rien… Usure du temps alors, par tous nos efforts on essaie de grimper le long de cette fosse pour sortir et chaque fois que nous grimpons nous nous épuisons… Et parfois on tombe. Plusieurs mois, années passent. Petit à petit, nous nous sommes habitués à vivre dans cette fosse. Puis nous pleurons sur notre sort, nous nous apitoyons sur nous-mêmes. Notre cœur se lasse, nous sommes fatigués. Je qualifierai cet état de fatigue spirituelle de « déprime » spirituelle, nous en arrivons parfois à dire même au plus profond du trou « à quoi ça sert d’être chrétien si nous devons vivre cela.. ? » et, au fur à mesure que les années passent, notre foi ainsi que notre communion avec Christ se réduisent. Et le sentiment de doute s’installe insidieusement.

Extérieur :
Deux attitudes sont possibles, il y a ceux qui vont juger, critiquer, qui vont être là non pour aider la personne, mais pour l’enfoncer. Et il y a l’attitude du chrétien ou de l’image du chrétien fidèle et nous trouvons cet exemple dans le comportement du roi :

Daniel 6: 18 Le roi se rendit ensuite dans son palais ; il passa la nuit à jeun, il ne fit point venir de concubine auprès de lui, et il ne put se livrer au sommeil.

Quel ami sommes-nous pour celui qui est dans la fosse ce matin ? Honnêtement ai-je pris du temps pour prier pour mon frère, ma sœur, qui passe dans le puits de la fosse ??? Et je m’inclus dans cela, nous sommes si prompts à juger, à condamner.

Les rugissements des lions :
A quoi correspond le rugissement des lions… ? Une tactique de l’adversaire, lorsqu’une brebis est fragilisée, est d’attiser la peur. Cela se traduit par des pensées négatives : flèches ardentes…

Ex. de cela « Tu ne t’en sortiras pas, Dieu ne peut rien pour ton problème, tu es seul, abandonné etc… »

Et la tactique de l’AMNESIE spirituelle peut fonctionner au bout de quelque temps : nous essayons de résister à cela, mais ça semble si dur et plus le temps passe, plus c’est difficile de continuer à croire que, non, Dieu ne m’oublie pas…

Comment Dieu peut il changer cela ?
La première question est : « A qui j’ai donné ma vie ? » à Christ, nous sommes d’accord.

La seconde est : « Qui a permis cela ? Dieu !! » En effet, « Tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu et le servent. »

Dieu a permis, mais pas seulement… où croyez-vous que Dieu soit pendant que vous êtes dans la fosse ? A côté de vous !!

Quand vous pleurez, Christ pleure avec vous, lorsque vous souffrez, il souffre aussi. Il vous dit « Je suis là !! » mais vous n’entendez rien, vous regardez aux circonstances, la fosse, vous écoutez les rugissements des lions…

Job 4:10  Le rugissement des lions prend fin, les dents des lionceaux sont brisées ;[…] 

Et Christ n’arrête pas de vous dire « Je suis là dans le noir avec toi, tout prés de toi » « Je suis avec vous tous les jours ».

Le Seigneur nous appelle à faire un choix : vivre la fosse comme une malédiction ou vivre la fosse comme une bénédiction. Ce que le Christ bien-aimé essaie de te dire en ce moment, c’est qu’Il est là et qu’il ferme la gueule des lions : il faut que tu relâches tout tes efforts, tu n’as pas à lutter, c’est Lui qui lutte à ta place. Il veut que tu lui fasses confiance : CE N’EST PAS TA FOSSE ! IL VEUT QUE TU LA LUI DONNES : c’est SA fosse et tu as juste besoin de reconnaitre que lui seul peut agir et non pas toi… toi, tu as juste à dire « Père je te donne tout, j’ai plus de forces, je ne suis même plus sûre d’avoir assez de foi, mais même cela je te le remets, je m’attends à toi, à toi seul… ». Nous pouvons faire cette prière, et je m’inclus dedans.

Aujourd’hui, Christ veut te rappeler, parce que tu l’as oublié, qu’il est là avec toi. Prends sa main et fais cette prière.

« Seigneur pardon, c’est vrai, je ne me suis pas rendu compte que tu étais à côté de moi, ce matin je veux résolument abandonner la fosse dans laquelle je me suis habitué à vivre, aujourd’hui je proclame que je prends ta main et, devant les autorités spirituelles, je proclame que c’est toi qui prends le combat à ma place comme sur la croix, dans le nom de Jésus et pour ta gloire. Amen. »

Elis Ghad