Le mot Épreuve !

Tenez bonDans ce sens, le mot « épreuve », pour la plupart d’entre nous, porte une charge nettement déplaisante. On a beau se raisonner et rationaliser, il n’y a rien à faire. La notion « d’épreuve » dans son sens négatif s’impose à nos pensées. Pourtant, lorsque nous regardons à l’étymologie du mot épreuve, nous découvrons qu’il vient du latin « probare » et signifie essayer.

En fait, nous le rattachons spontanément aux épreuves de la vie sans réaliser qu’il est utilisé dans bien d’autres sphères : épreuves scolaires ou athlétiques, un film après son développement, un texte imprimé, etc. Par exemple, on met à l’épreuve un appareil avant de le mettre en marche.


Dans le texte qui suit, l’apôtre Jacques semble nous proposer une façon différente de voir et de concevoir les moments difficiles de la vie. Il dit :
Jacques 1 : 2-4

 » Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience.  »

La réalité est douloureuse selon le regard que l’on porte sur elle. Le regard, en fait, est le sens que nous donnons aux événements qui surviennent et aux situations qui se présentent à nous.

« Les épreuves préparent souvent une personne ordinaire pour un destin extraordinaire » C.S. Lewis

Jacques nous amène à quitter l’immédiateté de notre douleur et nous pousse en avant vers « l’après-crise ». Il nous incite à considérer les choses différemment et à revoir nos perceptions. Il suscite ainsi en nous l’espoir.

L’espoir de voir les circonstances changer. L’espoir de guérir et de se rétablir. L’espoir de jours meilleurs. Ce n’est pas peu, puisque c’est par cette vertu que nous persévérons et tenons fermes malgré l’abattement et la peine.

« Vivre un jour à la fois ; Bénéficiant de chaque moment ; Accepter les difficultés comme un chemin de la paix ; Prendre, comme il le fit, ce monde pécheur comme il est, non pas comme je l’aurais voulu ; Lui faire confiance qu’il rétablira toute chose si je me soumets à Sa Volonté ; Croire que je peux être raisonnablement heureux dans cette vie et suprêmement heureux avec lui pour toujours dans l’autre vie ! Amen. » Reinhold Niebuhr

La vie est difficile et les épreuves en font partie. Qu’on le veuille ou non, on ne peut les éviter. Par contre, en jetant un regard différent sur ce qui survient, on peut émerger plein d’espoir et rêver d’un avenir meilleur. Ne lâchez pas malgré la douleur et la déception. Persévérez malgré le brouillard qui vous entoure. Faites-Lui confiance bien que vous ne compreniez les pourquoi ou les comment ! Le dénouement n’est jamais trop loin…
PRINCIPE : Notre perception de l’épreuve dépend de notre conception de l’épreuve.

DIEU EST SOUVERAIN ! !

D’après Denis Morissette