Quel est ton parfum ?

Quelle question vous allez me dire !
Mais permets- moi de le faire et de te parler aussi du parfum…
La réflexion m’est venue le jour où une inconnue s’exclamait en passant à côté de moi, waouh vous sentez bon, quel parfum portez-vous?
Je ne vous dirai pas le nom car je ne veux pas faire de publicité, lui ai’ je répondu, et elle est partie satisfaite.
Je suis resté pensive, car une question trottait dans ma tête « Est-ce que les autres peuvent aussi sentir mon parfum de chrétienne ? » « Quel est mon parfum spirituel ?
C’est vrai que très souvent j’ai reçu des compliments pour mon parfum. En toute modestie, mais, ce jour là pour moi la question est devenue plus profonde que la simple odeur que dégage mon parfum.
Nous femmes ; aimons utiliser des parfums, sentir bon, peu importe le prix, d’ailleurs plus c’est cher plus nous apprécions.
La bible nous parle du parfum, des odeurs. Il y avait même un autel aux parfums dans le tabernacle.
Exode 30 :1 à 10 nous dit :

30:1 Tu feras un autel pour brûler des parfums, tu le feras de bois d’acacia ; 30:2 sa longueur sera d’une coudée, et sa largeur d’une coudée ; il sera carré, et sa hauteur sera de deux coudées. Tu feras des cornes qui sortiront de l’autel. 30:3 Tu le couvriras d’or pur, le dessus, les côtés tout autour et les cornes, et tu y feras une bordure d’or tout autour. 30:4 Tu feras au-dessous de la bordure deux anneaux d’or aux deux côtés ; tu en mettras aux deux côtés, pour recevoir les barres qui serviront à le porter. 30:5 Tu feras les barres de bois d’acacia, et tu les couvriras d’or. 30:6 Tu placeras l’autel en face du voile qui est devant l’arche du témoignage, en face du propitiatoire qui est sur le témoignage, et où je me rencontrerai avec toi.
30:7 Aaron y fera brûler du parfum odoriférant ; il en fera brûler chaque matin, lorsqu’il préparera les
lampes ;
30:8 il en fera brûler aussi entre les deux soirs, lorsqu’il arrangera les lampes. C’est ainsi que l’on brûlera
à perpétuité du parfum devant l’Éternel parmi vos descendants.
30:9 Vous n’offrirez sur l’autel ni parfum étranger, ni holocauste, ni offrande, et vous n’y répandrez
aucune libation.
30:10 Une fois chaque année, Aaron fera des expiations sur les cornes de l’autel ; avec le sang de la
victime expiatoire, il y sera fait des expiations une fois chaque année parmi vos descendants. Ce
sera une chose très sainte devant l’Éternel.

En lisant différents textes, nous pouvons constater que le parfum est toujours lié à un sacrifice. Une offrande donnée par le sacrificateur ou bien la personne apportait son offrande. La louange du chrétien, c’est une odeur, un parfum agréable pour notre Dieu. Où allons-nous chercher ce parfum si cher si agréable pour notre Dieu ?
Tout simplement dans notre relation quotidienne avec Lui, car ce parfum ne s’achète pas, il est créé dans l’intimité, il est unique a chaque personne. Il ne peut pas être créé artificiellement au risque de devenir fade, et sans tenue. D’ailleurs dans le verset 9 l’Éternel nous demande de ne pas offrir un parfum étranger. Ce parfum étranger c’est comme celui que nous achetons dans les marchés, simple contrefaçon, le résultat en apparence est réussi, mais il suffit de quelques heures pour se rendre compte qu’il n’est
pas celui qui nous voulions, « il ne sent plus ». Nous négligeons très souvent notre louange et surtout notre relation avec Jésus. Nous voulons avoir un bon parfum pour lui offrir, mais nous allons le prendre au supermarché du coin, car le temps presse, et la vie nous happe au passage et ne nous laisse plus le temps. Ce parfum que nous portons à notre Dieu est tellement riche en aromates qu’il imprègne tout notre être, et ce parfum est « senti », remarqué pour les autres. Il y a des changements qui se produisent en nous, qui font que les autres personnes sont sensibles à cette odeur nouvelle.


Quel doux parfum l’Éternel nous donne !
Parfum d’amour, de paix, de joie, de bonté, de compréhension etc.… Nous pouvons aussi sentir ce parfum, si nous avons l’organe de l’odorat en bonne santé.
Un organe en bonne santé nous permet de « sentir » les autres en autre termes nous l’appelons « Le Discernement » Pouvez-vous vous imaginer combien d’erreurs d’appréciation nous pouvons commettre si nous avons cet organe en mauvaise santé ? Combien des ministères ont été détruits tout simplement par le jugement des personnes qui n’avaient aucun discernement. Autant des responsabilités, des baptêmes donnés à personnes qui avaient plutôt l’odeur de mort
que l’odeur de vie en Christ. Puissions-nous nous rafraichir dans la douce présence de jésus pour pouvoir renouveler notre discernement et propager le parfum céleste.
Puissions-nous apporter dans ce monde une odeur de vie et non de mort. Puissions-nous discerner les ministères qui débutent, aider et encourager les frères et soeurs qui
veulent travailler pour l’avancement de son royaume. Soyons sensibles au parfum de l’autel pour ne pas être celui qui détruit. Ne soyons pas comme ces hommes et femmes qui avaient créé la division dans leur église en se désignant moi je suis d’Apollos, moi de Paul. S’ils avaient eu le sens de l’odorat, le discernement ils auraient compris que ces deux hommes étaient simplement serviteurs du très Haut.


Que l’Éternel, notre Dieu nous donne un discernement des autres en bon état, Car a quoi sert un bon parfum si les autres ne le sentent pas ?
Que chacune de nous soit remplie du bon parfum, et que notre discernement soit en bonne santé.
Que le Seigneur vous bénisse.

Myriam. M