Sortie Raquette !

Voilà, elle est arrivée comme prévu … la neige!

Alors, ce matin, départ pour un petit tour en raquettes avec une amie. J’aime bien la raquette. On ne va pas trop vite, on peut admirer le paysage et ça me rappelle un peu mon enfance, quand je sautais et courais dans la neige toute blanche et toute fraîche.

Eh bien ce matin aussi elle était toute blanche et toute fraîche!

Blanche parce que personne ne l’avait encore piétinée. Eh oui, on était les premières sur le chemin… et fraîche parce qu’il faisait froid pour la première fois de cet hiver, il m’a semblé.

Mais qu’est ce que c’était beau!

Bon, je dois quand même vous dire qu’on n’était pas tout à fait les premières. On a dû attendre un peu, par -7°,  avant de se mettre en route sur le sentier-raquettes parce qu’il y avait un attelage de chiens de traîneaux  qui se préparait à partir et qu’on n’avait pas trop envie de les distraire dans leur organisation.

Une fois l’attelage parti, ça a été à notre tour. Dur, dur … la neige était fraîche et pas encore bien tassée et nos jambes ont un peu souffert, mais c’était compensé par la beauté de la nature!

Les chiens, eux, sont allés bien plus vite que nous puisqu’on les a recroisés à mi-chemin de notre montée.

Comme d’habitude, petite appréhension. Comment vont-ils réagir en nous voyant? Mais plus que de l’appréhension, j’avais de la curiosité de savoir comment ils se comportaient quand ils croisaient du monde. Est-ce qu’ils se laissent distraire? Est-ce qu’ils restent solidaires? Est-ce qu’ils vont nous voir, s’intéresser à nous? Toutes ces questions en 10 secondes. Ca fonctionne dans ma petite tête!

Eh bien, ils nous ont vu de loin. Ils nous ont  regardés avec leurs yeux transparents. Certains ont même tourné la tête un peu plus longtemps. De toute évidence pour un ou deux nous étions dignes d’intérêt! Mais ils ne se sont pas laissé distraire! Ils ont continué leur course. Leur travail était de tirer le traîneau et c’est ce qu’ils ont fait. ils n’ont pas ralenti !

« …; mon but c’est d’aller jusqu’au bout de ma course et d’accomplir pleinement le service que le Seigneur m’a confié c’est-à-dire de proclamer la Bonne Nouvelle de la grâce de Dieu. »  Actes 20 : 24

 

Eh voilà, c’est valable pour nous aussi!

Et des occasions de se laisser distraire… on en a  !

Ce sont parfois nos déceptions, nos incompréhensions, nos souffrances, nos maladies,  nos luttes,  nos réussites,  notre gloire, notre orgueil, nos colères aussi, … et j’en passe.  Tant de choses qui sont là, sur notre route et qui pourraient nous freiner, nous empêcher d’avancer dans notre destinée.

 

« Mais toi, garde la tête froide en toute circonstance, supporte la souffrance, travaille activement à la diffusion de la Bonne Nouvelle et remplis ton devoir de serviteur de Dieu. »  2Ti 4:5

Garde la tête froide quand la maladie s’annonce!

Garde la tête froide quand le monde et ses tentations t’encerclent!

Garde la tête froide quand on te persécute!

Continue ta marche avec Moi, ne te laisse pas distraire .

N’oublie pas le but, ne t’occupe pas de ce qui se passe autour de toi …

« Jésus lui répondit : Si je veux qu’il reste en vie jusqu’à ce que je revienne, que t’importe ? Toi, suis-moi. » Jean 21 : 22

Alors, si les chiens regardaient à leur route, droit devant eux, nous, nous avons à regarder et à suivre Jésus, pas à nos soucis, pas à la difficulté de la tâche, ou aux autres, même pas à notre travail pour Lui… mais à Lui!!!

Héb. 12:2″ Gardons les yeux fixés sur Jésus, dont notre foi dépend du commencement à la fin.« 

« Je garde constamment les yeux fixés sur l’Eternel. Puisqu’il est près de moi, rien ne peut m’ébranler. » Ps 16:8

Milvia