Vivre et savourer la joie de sa présence.

VIVRE ET SAVOURER LA JOIE DE SA PRESENCE« J’entrerai Dans ses portes Avec la joie Dans mon cœur,

Je viendrai louer Le Seigneur, Je dirai : Voici le jour que l’Éternel a fait ;

Qu’il soit pour nous tous un sujet de joie, un sujet de joie, un sujet de joie,

Qu’il soit pour nous tous un sujet de joie, un sujet de joie, un sujet de joie,

Qu’il soit pour nous tous un sujet de joie. »

 

Comme ce chant le dit, j’entrerais dans les parvis de l’Eternel avec joie dans mon cœur. Pendant très longtemps, j’ai chanté ce chant avec conviction que je ressentais chaque mot. Hélas, ce n’était que des paroles que ma bouche s’efforçait de prononcer mais que mon être ne vivait pas. Combien de chrétiens aujourd’hui sont joyeux dans la présence du Seigneur ?

 

Il y aura toujours des douleurs et des aspirations…

Nous vivons dans un monde incertain, remplit de douleurs, de tristesse. Il y a tellement d’âmes perdues qui ne connaissent pas Dieu. Ce fut le cas hier, c’est le cas aujourd’hui et encore demain. Nous aurons toujours des difficultés et des aspirations. La vie chrétienne est parsemé d’embûches et de difficultés, non pas pour nous affaiblir, mais pour nous aider à grandir. Ainsi, nous aspirons souvent à des dons, des demandes faites au Seigneur afin de suivre les voies qu’il trace pour nous.

Mais nous devons réaliser ce qu’est la joie de connaître Dieu ! !

Devant ces douleurs, ces difficultés, aspirations, nous devons apprendre à savourer la vie avec Dieu. Une vie qui doit être remplie de joie. Une joie qui n’est pas terrestre parce qu’elle vient de Dieu.

…Et de vivre cette joie qui ne vient pas de nous, mais de Dieu

David témoigne qu’il y a de la joie dans la présence du Seigneur, une joie intarissable. « Il y a d’abondantes joies devant ta face, des délices éternelles à ta droite. » Psaumes 16 :11. L’apôtre Paul affirme : « le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit.1»Ce passage nous montre que la joie est une caractéristique du royaume de Dieu, et qu’elle est donnée par le Saint-Esprit. Elle est aussi un fruit de l’Esprit2 donc produit par celui-ci.

C’est un fait, que devant le Seigneur il y a de la joie. Il y a de la joie dans sa présence, une joie intarissable. Cette joie-là ne vient pas de nous, mais elle vient de Dieu. Avec tous les problèmes de ce monde, toute l’amertume, comment peut-elle être terrestre ? Non, elle est divine.

Arrêtez-vous aujourd’hui et venez passer du temps dans sa présence, non pour demander, mais pour contempler sa beauté, sa splendeur, et vivre la joie d’un enfant en compagnie de son Père. Il ne s’agit pas de mettre de côté tout ce qu’IL a fait pour vous ou de fermer les yeux face à ce qui se passe dans le monde mais d’aimer sa présence bienfaisante. La présence de Dieu est une source de force et de joie, qui ne peut pas nous laisser indifférent.

Jésus lui-même l’a ressentie : « En ce moment même, Jésus tressaillit de joie par le Saint-Esprit. » Luc 10:21

Alors, mes sœurs,  soyez dans la joie dès à présent, parce que le Seigneur vous aime. Soyez dans la joie et comme David, soyez dans la joie quand on vous demande d’aller dans la maison de l’Eternel.

Mais savons-nous en profiter ?

A.D