4 conseils pour réussir son mariage

UNE BONNE RELATION DE COUPLE 
N’ARRIVE PAS PAR HASARD

(…)L’amour ne fait rien de honteux. Il ne cherche pas son intérêt, il ne se met pas en colère, il ne se souvient pas du mal.  1 Corinthiens 13 : 5

« Chaque jour, lorsque je me lève, j’ai pour but de maintenir l’harmonie dans mon mariage. Je ne vais pas avoir une bonne relation avec Dave par accident. Souvent, je dois prier et demander au Seigneur de me donner une idée créative sur la manière dont je peux bénir Dave. »  – Joyce

Exercice pratique : Écoutez votre conjoint et cherchez de quelle façon vous pouvez lui rendre service, le ou la bénir et l’encourager. Écoutez le tout en ayant le désir de devenir « quelqu’un qui comble les besoins de l’autre ».

LE PARDON 
DONNER ET RECEVOIR

(…) Non, frères, pour moi je n’estime pas avoir saisi le prix. Mais je fais une seule chose : oubliant ce qui est derrière moi, et tendant toute mon énergie vers ce qui est devant moi (…)  Philippiens 3 : 13

« Le pardon est l’ingrédient qui est au cœur de toute relation heureuse. Tant de gens se trouvent des excuses pour ne pas offrir leur amour : « Je t’aime, mais tu m’as vraiment blessé(e) hier » ou bien : « Je t’aime, mais je suis trop fatigué(e), trop occupé(e), trop distrait(e), trop ennuyé(e), trop fâché(e), trop malheureux(se) pour être gentil(le) avec toi maintenant. » Le véritable amour dit tout simplement : « Je t’aime!  Sans exceptions! »  – Joyce

Exercice pratique Commencez chaque journée par une prière : « Seigneur, je choisis d’oublier ce qui se trouve derrière moi, et je me dirige résolument vers toutes les bénédictions que Tu as prévues pour mon (ma) conjoint(e) et pour moi aujourd’hui. Je vais aimer mon (ma) conjoint(e) plus que je l’ai fait hier. Tu m’as déjà pardonné pour la journée d’hier, et je pardonne à mon (ma) partenaire pour toute offense que j’ai pu ressentir jusqu’à ce jour. Je ne vais pas laisser ce qui s’est produit dans le passé détruire l’affection et l’attention remplie d’amour que je peux donner à mon (ma) partenaire aujourd’hui. Amen.

UNE CONFRONTATION DANS L’HUMILITÉ

Ne parle pas trop vite et ne te dépêche pas de faire des promesses à Dieu (…) Ecclésiaste 5 : 1

Des paroles dites précipitamment, sans avoir pris le temps d’y réfléchir causent souvent des ennuis considérables. Je crois que nous devrions non seulement faire attention aux paroles que nous disons aux gens, mais aussi aux pensées que nous avons devant Dieu. A de multiples occasions, j’ai réfléchi à la manière dont je traiterais une situation, et Dieu m’a dit que ce n’était pas la manière dont il voulait que je procède. » – Joyce

Exercice pratique Prenez l’habitude de demander au Seigneur ce qu’Il ferait avant de faire le premier pas, lorsque vous souhaitez confronter votre conjoint(e). La clé vers l’amélioration consiste à apprendre à le/la confronter de la manière que Dieu vous montrera, ou à laisser passer une situation sous silence lorsqu’Il vous dit de le faire.

L’ESSENTIEL, C’EST DE CHOISIR LE BON MOMENT

 Il y a un temps pour déchirer et un temps pour coudre, un temps pour se taire et un temps pour parler. Ecclésiaste 3 : 7

Le choix du bon moment est extrêmement important dans une bonne communication. Nous pouvons nous attirer des ennuis en ne choisissant pas le bon moment pour nous exprimer. Il y a un temps pour parler d’un problème et il y a un temps pour le laisser passer. »  – Joyce

Exercice pratique : Cherchez le bon moment pour discuter du sujet qui vous tient à cœur afin que votre conjoint(e) soit plus réceptif (réceptive) à ce que vous dites. Prenez votre temps avant de parler lorsque vous êtes fâché(e), fatigué(e), ou en situation de stress inhabituel. Choisissez un moment où vous sentez que le Saint-Esprit vous incite à exprimer vos besoins.

Joyce M.