Que l’Eternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce!

Paysage (7)

« L’Eternel parla à Moïse, et dit: Parle à Aaron et à ses fils, et dis: Vous bénirez ainsi les enfants d’Israël, vous leur direz: Que l’Eternel te bénisse, et qu’il te garde! Que l’Eternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce! Que l’Eternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix! C’est ainsi qu’ils mettront mon nom sur les enfants d’Israël, et je les bénirai. »

 

Nombres 6/22-27

**Moïse a reçu de Dieu un ministère particulier :

celui de faire sortir le peuple des hébreux d’Égypte pour le conduire dans le pays promis

celui de recevoir sur le mont Sinaï les tables de la loi pour enseigner ensuite la loi au peuple

mais aussi celui de bénir le peuple de la part de Dieu (en transmettant ce pouvoir à Aaron et ses fils qui étaient sacrificateurs) :

 

« Que l’Eternel te bénisse, et qu’il te garde! Que l’Eternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce! Que l’Eternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix! »

 

**Moïse est dans l’Ancien Testament, une figure de ce que Jésus est pour son peuple aujourd’hui :

Jésus nous a sauvé de l’esclavage du péché et nous conduit jusqu’au ciel

il nous a fait connaître, non pas la loi, mais la grâce de Dieu et nous enseigne ses commandements

il nous bénit sans cesse :

 

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ! » (Éphésiens 1/3)

Si nous sommes conscients que c’est Jésus qui bénit, chaque chrétien qui a reçu la grâce de Dieu,  a néanmoins lui aussi le pouvoir de bénir les autres (étant devenu sacrificateur pour Dieu selon apocalypse 1/6)

 

(Comme l’indique Jésus dans) Jean 3/7 :

« Vous bénirez ainsi les enfants de Dieu, vous leur direz:

Que Dieu te bénisse, au nom du Seigneur Jésus, et qu’il te garde! Qu’il fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce! Qu’il tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix! »

**C’est ce que Jésus lui-même va confirmer à ses disciples :

Luc 10/5-9 :

« Dans quelque maison que vous entriez, dites d’abord: Que la paix soit sur cette maison!

Et s’il se trouve là un enfant de paix, votre paix reposera sur lui; sinon, elle reviendra à vous…

Dans quelque ville que vous entriez, et où l’on vous recevra… guérissez les malades qui s’y trouveront, et dites-leur: Le royaume de Dieu s’est approché de vous. »

 (ce sont des vœux, mais avec un réel pouvoir de communication)

 

Matthieu 10/7-8 :

« Allez, prêchez, et dites: Le royaume des cieux est proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. »

A l’exemple de Jésus

 **Cette bénédiction que portent avec eux les chrétiens « nés de nouveau » va même atteindre les ennemis de l’évangile :

 

Matthieu 5/44 : « Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent… »

Les apôtres aussi encourageront ensuite les chrétiens dans le même sens :

 

Romains 12/14 : « Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. »

 

1 Pierre 3/8-12 :  « Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure; bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction. « 

 

Si Jésus nous rend capable d’aimer nos ennemis et de les bénir,

à combien plus forte raison nous pouvons bénir nos frères et nos sœurs (c’est-à-dire leur faire du bien) :

 

Oui, je sais dire parfois de très bonnes choses, des choses justes même si je n’en suis pas consciente !

Alors merci Seigneur de m’utiliser comme un instrument de Ta bénédiction !
Je te demande une chose, rends-moi encore plus disponible pour faire du bien autour de moi, par mes paroles, mes gestes, mon comportement…par Ta vie en moi !

CAR : Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche de la bouche de l’homme qui le souille,  mais ce qui en sort. Nous enseigne le Christ dans l’Evangile de Matthieu.

 Ephésiens 4/29 à 5/1 :

« Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent. N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous. Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés. »

1 Pierre 3/8-12

« Enfin, soyez tous animés des mêmes pensées et des mêmes sentiments, pleins d’amour fraternel, de compassion, d’humilité. Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure; bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction. Si quelqu’un, en effet, veut aimer la vie Et voir des jours heureux, Qu’il préserve sa langue du mal Et ses lèvres des paroles trompeuses, Qu’il s’éloigne du mal et fasse le bien, Qu’il recherche la paix et la poursuive; Car les yeux du Seigneur sont sur les justes Et ses oreilles sont attentives à leur prière, Mais la face du Seigneur est contre ceux qui font le mal. »

 Cette bénédiction que Dieu demandait à Moïse et Aaron d’adresser au peuple, nous pouvons nous aussi l’adresser à chacun de nos frères et chacune de nos sœurs !

 

Mais s’il m’était impossible , si j’étais dans l’incapacité de faire du bien autour de moi ( en actions) que je sache au moins demander au Seigneur de me garder de faire du mal ….

-en paroles…..

-en actions (attitudes d’agacement)

-par mes gestes

-par mon comportement (grincheuse, impatiente, boudeuse…)

Et surtout si j’ai offensé quelqu’un, que je sache TOUJOURS et immédiatement demander pardon !

 

 

Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.

Ephésiens 4:32

 

Supportez-vous les uns les autres, et, si l`un a sujet de se plaindre de l`autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi.

Colossiens 3:13

 

Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu`un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses.

Marc 11:25

 

Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

Matthieu 6:14-15

« Que l’Eternel te bénisse, et qu’il te garde! Que l’Eternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce! Que l’Eternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix! »

 

 Avec cependant la conscience qu’ils sont déjà bénis par leur foi en Jésus-Christ.

 

Quelques autres exemples dans le nouveau testament :

 

Chacune des lettres de l’apôtre Paul commence et se termine par un vœu de bénédiction :

 

Philippiens 1/2 : « Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ! »

 

Ephésiens 6/23-24 :

« Que la paix et l’amour avec la foi soient donnés aux frères de la part de Dieu le Père et du Seigneur Jésus-Christ! Que la grâce soit avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus-Christ d’un amour inaltérable! »

 

2 Timothée 1/16 : « Que le Seigneur répande sa miséricorde sur la maison d’Onésiphore, car il m’a souvent consolé, et il n’a pas eu honte de mes chaînes. »

 « Que l’Eternel te bénisse, et qu’il te garde! Que l’Eternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce! Que l’Eternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix! »

 

Mes biens aimées on a ici TOUS les ingrédients pour une année bénie !

 

On aime être gardé par Dieu (et le Seigneur s’est engagé à le faire), mais le plus important pour une année bénie n’est-il pas ?  Alors :

« Que l’Eternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce! Que l’Eternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix! »

Que nous servirait-il d’être gardés si nous n’avions pas la paix de Dieu, sa grâce et sa lumière !

 

Mais pour cela, il y a un chemin à emprunter tous les jours : Chemin avec deux « garde-fou » 

 

  • celui de la lecture de la bible :

 

Psaumes 119/105 : « Ta parole est une lampe à mes pieds, Et une lumière sur mon sentier. »

 

  • celui de la prière et de l’adoration :

La place de l’adoration est primordiale dans notre relation avec Dieu.

Elle fait croître l’intensité de notre intimité avec Lui et produit une réelle et spirituelle émotion,

elle nous fait grandir dans la foi et suscite le désir d’une plus grande sainteté de vie.

Elle fait partie des choses que Dieu attend des êtres humains, et surtout de ceux qui croient en Lui.  Il la demande, il cherche des adorateurs et il reproche aux incrédules de ne pas le glorifier comme Dieu devant l’évidence de sa divinité.

Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Jean 4:23

Applique-toi à la lecture, à l’exhortation, à l’enseignement. 1 Timothée 4:13
« Or, tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l’espérance. »    Romains 15:4 

A. DM.