Recherche:
Evenementielles | Ce qui nourrit vraiment l’homme
22917
post-template-default,single,single-post,postid-22917,single-format-standard,et_divi_builder,edgt-core-1.0.1,tribe-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,hudson-ver-2.2, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.4,vc_responsive,et-pb-theme-hudson,et-db

Ce qui nourrit vraiment l’homme

 

 

Il y a une nourriture plus que la nourriture, il y a la nourriture de l’âme. Le cœur (partie interne et morale) ou encore l’âme de l’homme, c’est ce qui le caractérise. C’est la partie la plus vitale, la plus essentielle, la plus profonde d’un homme.

« Car il est comme les pensées de son âme » Proverbes 23.7

 « Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie. » Proverbes 4.23

L’âme est souvent traduite par le cœur. C’est la partie la plus profonde de l’homme.

Qu’est-ce que l’homme, si ce n’est son âme, c’est là le point névralgique. L’homme est tripartite : il est un esprit, qui possède une âme et qui habite dans un corps (1 Thessaloniciens 5.23).

Dans l’âme se trouve la personnalité de l’homme, sa volonté, ses émotions, ses sentiments, ses désirs, ses pensées, ses motivations intérieures. L’âme est centrale. Nous savons que nourrir notre corps est vital, mais nous ignorons bien souvent que notre âme et notre esprit ont autant besoin d’être nourris.

« L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » Matthieu 4.4

 Souvent nos âmes sont nourries d’ambitions, de sentiments amoureux, de sentiments de déception, de sentiments de bien-être, de sentiments de reconnaissance, c’est une nourriture que l’on pourrait qualifier de déséquilibrée, car changeante, au grès de nos humeurs, dépendante des circonstances, qui ne peut nous apporter stabilité, bien-être et croissance. Tout comme le corps a besoin d’une alimentation saine et équilibrée, notre âme a aussi un programme nutritionnel qui lui convient parfaitement, pour être en bonne santé.

Voici cette nourriture par excellence, et c’est Jésus-Christ notre modèle, qui en livre le secret;

« Ce qui me nourrit, leur expliqua Jésus, c’est d’accomplir la volonté de celui qui m’a envoyé et de mener à bien l’œuvre qu’il m’a confiée. » Jean 4.34

Voici ce qui rassasiera notre âme, et tant que nous ne vivrons pas selon ce modèle, nous expérimenterons une certaine forme de frustration, de mal-être, de vide intérieur. Nous ne serons pas totalement épanouie. Les trois parties de notre être, doivent être nourries pour que l’on fonctionne correctement dans cette vie.

Que nous vivions sans perdre de vue les valeurs éternelles. Bénédictions

Fanny Naïma

Partager