Recherche:
Evenementielles | Témoignages
619
archive,category,category-temoignages,category-619,edgt-core-1.0.1,tribe-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,hudson-ver-2.2, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.4,vc_responsive

De l’héroïne au suicide… enfin je vis !

Ma jeunesse

Je suis née à Paris d’un père algérien et d’une mère française. Ma mère, qui m’a toujours dit que je n’aurais jamais dû naître, a refait sa vie quand j’avais 15 ans. Elle m’a envoyé vivre chez mon père avec qui les relations ont toujours été difficiles. Il aimait les femmes et faire la fête. Je devais vivre à présent dans un climat violent et malsain, ne sachant jusqu’où mon père pouvais aller…

0 Comments
Partager

Hajira Dormois ou l’apprentissage du pardon

« Ceux qui sèment avec larmes moissonneront avec des cris de triomphe »            ¨Psaumes 126 : 5¨

D’origine Kabyle, je suis née en France dans une famille de 10 enfants. Mes parents, des musulmans pratiquants, nous ont élevés de manière stricte et sévère, sans amour.

Mon enfance n’a été que violence et tourments, j’étais prisonnière d’un modèle de vie que je devais accepter malgré moi, je ne pouvais prendre aucune décision, mes parents s’occupaient de tout, même du choix de mon époux. Sans vraiment connaitre Dieu, j’étais consciente que je pouvais lui parler et qu’il m’entendait, je lui confiais tous mes secrets.

0 Comments
Partager

Je suis heureuse ! 5 vérités qui ont tout changé.

heureuse by my sunny posts

Chère Sunny lectrice,

Je viens de partager les raisons de ma joie et ce qui m’a permis de changer.

Après 11 ans de relation, j’avais dû mal à retrouver ma joie. Etre célibataire m’a semblé être un challenge douloureux à relever. J’ai alors pris le temps de travailler sur moi-même avec un objectif : devenir la femme épanouie que je dois être. J’ai analysé mes erreurs, mes émotions, mes pensées, mes habitudes.

0 Comments
Partager

A l’age de 12 ans je n’aurai jamais imaginer …

De confession catholique pratiquante dans mon enfance, j’ai eu l’occasion d’écouter l’évangile à l’âge de 12 ans dans une toute petite église en Provence. Je comprenais enfin pourquoi un si grand Dieu avait donné son fils Jésus pour me sauver et me donner la vie. Il a rempli le vide qui était dans mon cœur et combler une grande solitude malgré les biens matériels qui m’entouraient mais dans un foyer désuni.

0 Comments
Partager

Aurélia N.G.G

Aurélia est interprète français-langue des signes depuis 2012. Ayant été à l’église depuis toute petite, c’est très tôt qu’elle fait le choix de vivre en conformité avec les enseignements de la Bible. A l’âge de 17 ans, elle découvre la LSF. (Langue des signes français) Rapidement, elle s’intègre à la communauté sourde et prend conscience du manque d’accès à la Bible des personnes sourdes en général ; elle souhaite y apporter sa contribution. C’est donc naturellement qu’elle s’investit dans son église locale, et à un niveau national avec notamment le groupe Solideo. Elle...

0 Comments
Partager

Prostitution, l’esclavage invisible.

Pourtant aboli en France depuis 1848, l’esclavage n’a pas disparu. Il s’attache à être plus discret, réduisant ses victimes au silence. Mais, à ceux qui savent où regarder, la vérité de la réalité est saisissante. Elle sévit tous les jours, sous nos fenêtres. Ils sont bénévoles et tentent de faire exister les victimes collatérales d’un réseau d’esclavage moderne. Rencontre avec des montpelliérains qui refusent de fermer les yeux. Entretien avec Daniel Mattioli, vice-président de l’association « Hope & Joy ».

0 Comments
Partager

La pensée de l’éternité.

Dès mon enfance j’ai entendu parlé de Jésus, du petit Jésus, j’ai fait toute ma scolarité dans un établissement catholique, j’ai été élevé dans les traditions religieuses, je me suis mariée à l’église j’avais 18 ans et demi.

Après un divorce douloureux, j’avais 38ans j’ai vécu 10ans en essayant de reconstruire ma vie, mais rien de satisfaisant, si non de rajouter de la souffrance à la souffrance.

Vers 45 ans j’ai commencé à chercher, chercher quoi ? Je ne savais pas vraiment, mais le Seigneur lui le savait déjà, il y avait un vide en moi.

0 Comments
Partager